Le Comptoir #5 - FINISH LINE ET PLACE A LA COLLECTE

Article précédent Article suivant Article précédent Article suivant

Chaque matin, avec votre café, la rédaction de Sirha Food vous propose Comptoir, votre rendez-vous en lecture, pour ne rien rater de votre quotidien Sirha.

Le Sirha cru 2021 touche (presque) à sa fin mais ne baisse pas en régime, s'apprêtant à recevoir le chef de l'Etat Emmanuel Macron ce lundi. Une visite au plus près pour les visiteurs et exposants, une première visite présidentielle pour le salon qui fête sa 20ème édition. 

Il est temps pour celles et ceux qui ont couru dans les allées de respirer cette fin de salon et en récolter l'essence. Lorsque l'on quitte un événement, qu'emporte-t-on avec soi ? Des idées, de l'espoir, du travail en plus, aussi. On finit d'échanger avec celles et ceux que l'on a raté, on part flâner à la finale des Bocuse d'Or où le rythme reste soutenu jusqu'à la finish line.

AVANT LE DEPART : PLACE A LA COLLECTE

"On attend entre 15 et 17 tonnes à la fin du Sirha". Ce sont les chiffres énoncés par La Banque Alimentaire au point Sirha Collecte situé au Hall 2. C'est la première année que l'association prend ses quartiers au sein du salon pour récupérer excédents, denrées fraiches ou rares que les exposants ou les Concours ne peuvent garder. La Banque Alimentaire du Rhône approvisionne l'ensemble du département et de la métropole de Lyon de son quartier général à Décines.

En chiffres, l'association distribue l'équivalent de 11 millions de repas par an soit environ 30 000 repas par jour. Chaque jour, 20 tonnes de denrées entrent et sortent de la Banque Alimentaire du Rhône et le Sirha prend sa part. "On a pu récupérer du fromage, des soupes de poissons, des légumes provenant des concours, on peut les stocker dans nos camions réfrigérés pour les ramener à nos centres de distribution". Après un travail de sensibilisation et d'identification auprès des exposants par des étudiants, une distribution de macarons Sirha Collecte a été faite auprès de ceux qui peuvent se séparer de leurs denrées de stand sans les jeter. 

"Avant nous arrivions à la fin du Sirha, maintenant nous avons notre stand et nous fonctionnons à la demande lorsqu'un exposant nous annonce qu'il lui reste quelque chose". Fromages, conserves de soupe et même viande qui n'a pas été parée, La Banque contourne également le potentiel gaspillage. Il est encore temps. 

HB

 

Article précédent Article suivant

Dans la même thématique