Le prix de la baguette va grimper

Article précédent Article suivant Article précédent Article suivant

Le prix de la baguette devrait augmenter de 5 à 10 centimes d’euro dans de nombreuses boulangeries françaises dans les semaines à venir, si ce n’est pas déjà fait.

« Prix du blé, farine, énergie, plus les salaires, plus les produits d'emballage, tous les feux sont au rouge », expliquait lundi 25 octobre sur France info, Dominique Anract, président de la Confédération nationale de la boulangerie pâtisserie française. Conséquemment, le prix de la baguette devrait augmenter de 5 à 10 centimes d’euro dans de nombreuses boulangeries françaises dans les semaines à venir, si ce n’est pas déjà fait.
En un an, le prix du blé, donc de la farine, a augmenté de plus de 30% après les ravages du réchauffement climatique sur les récoltes (sécheresse en Amérique du Nord, récolte catastrophique en Russie, pluies en Europe…). En août, le blé tendre, panifiable par excellence, s’affichait à 280,75€/t. Dans la décomposition du prix moyen du pain, le blé compte pour 22% dans les dépenses du boulanger, les salaires pour 48%, les taxes, loyers et autres charges pour 12%, l’énergie pour 5%… que des postes affectés par la hausse généralisée des matières premières et de l’énergie.
Pour Dominique Anract, l’augmentation ne devrait pas dépasser 20 centimes : « Même 10 centimes cela serait beaucoup. En vingt ans, la baguette a pris 23 centimes, par rapport au prix du paquet de cigarettes qui a été multiplié par trois, ce n'est pas la même chanson », précisait-il à France Info. À noter que c’est le boulanger qui, depuis 1987, fixe le prix de ses produits, baguette, pains spéciaux ou viennoiseries.

AV 
© Alex Gallosi

Article précédent Article suivant

Dans la même thématique