C’est qui le patron ?! reversera la totalité de ses bénéfices en 2021

Article précédent Article suivant Article précédent Article suivant

La marque imaginée par Nicolas Chabanne en 2016 a vu ses ventes bondir pendant la pandémie et décide de reverser plus de 1,5 million d’euros aux personnes et producteurs en difficulté.

Elle trône en gondole de nos supermarchés, avec ses couleurs primaires, franches, qui dénotent avec l'uniformité des autres marques de beurre, lait ou encore jus de fruits. La marque C’est qui le patron ?! dorénavant abrégée en CQLP ?! n’en finit pas de faire parler d’elle.
Fondée par Nicolas Chabanne en 2016, elle promet de rémunérer au juste prix le producteur derrière le produit. Comment ? En laissant le consommateur, le « consom'acteur » imaginer le cahier des charges du produit, toujours responsable et dans une démarche stricte de durabilité, écarter le budget publicitaire pour un rayonnement par les réseaux sociaux et atteindre, au bout de la chaîne, la juste rémunération du producteur. Aujourd’hui, CQLP ?! continue de s’ancrer dans le quotidien des Français qui sont de plus en plus séduits par la démarche : 12 396 magasins distributeurs, 16,2 millions de personnes achètent les produits de la marque. 

Une démarche resserrée consommateur à professionnel

La « marque du consommateur » pousse également ce dernier à prendre des décisions sur les produits proposés par C’est qui le patron ?!, initiative motivée par le bond des ventes des produits de la marque aux prémices de la pandémie. L’équipe a donc mis en place un fonds de solidarité des consommateurs et des citoyens. Le but ? Pouvoir reverser une partie des bénéfices pour les professionnels qui étaient le plus en difficulté. Les citoyens qui peuvent être sociétaires de la coopérative C’est qui le patron ?! ont également été amenés à réfléchir au global sur l’initiative. La marque va donc plus loin car tous ses bénéfices dégagés en 2020 seront donc reversés dans ce fond destiné aux professionnels que la crise n’épargne pas, producteurs, commerçants, ce qui représente à ce jour plus de 1,5 million d’euros. Environ 2 039 sociétaires ont participé au vote de cette décision unique en son genre, une aide très concrète qui permet d’accroître la transparence de la marque et sa méthode directe. 

Article précédent Article suivant

Dans la même thématique