Etude Restaurants Canada : les prix des menus flambent

Article précédent Article suivant Article précédent Article suivant

Une étude de Restaurants Canada a révélé une envolée des tarifs des menus de restaurants sur le territoire. 

Les restaurants canadiens peinent à retrouver une pleine santé post-confinement. Le pays accuse diverses difficultés depuis quelques mois : flambée épidémique, pénurie de main-d'oeuvre en restauration, fermetures... Dorénavant ce sont les prix des menus en restaurants qui s'envolent. Selon Restaurants Canada, les tarifs auraient augmenté de 3,1% en juillet 2021. Il s'agirait de la plus forte augmentation depuis 2020. Les fast food auraient connu une augmentation des prix de 3,3% contre 2,9% pour les restaurants à service complet. La cause ? Une augmentation vertigineuse des coûts des ingrédients de base. 

L'envol des prix de farine et d'huile de cuisson

Sept restaurants sur dix ont signalé une impressionnante flambée des prix pour des ingrédients de base, nécessaires au fonctionnement de tout établissement : légumes frais, huile de cuisson jusqu'aux volailles, produits laitiers et surtout les farines : "Nous constatons des coûts plus élevés pour la farine tout usage, la farine de blé entier, la farine de seigle, la farine d'épeautre, semoule de maïs, millet, graines de tournesol, graines de lin, avoine, graines de sésame, graines de carvi, graines de pavot, quinoa, germe de blé, farine de riz, etc." Une pression énorme pèse donc sur les propriétaires de restaurants qui doivent par conséquent pour la plupart, faire grimper l'addition des clients. 

Source : Restaurants Canada / Q2-2021-Restaurant-Oultook-Survey-Final 

Au-delà de la flambée des coûts alimentaires, les nouveaux équipements notamment destinés au click and collect et la livraison commencent à sérieusement peser dans les comptes des restaurants : gants en latex, emballages carton, couverts écoresponsables... Des dépenses dorénavant incontournables qui ne sont pas prêtes de déserter les comptabilités. Selon un restaurateur canadien, les gants de caoutchouc destinés à respecter les normes sanitaires d'assemblage coûtaient avant et au début de la pandémie autour de 7 dollars et s'élèvent dorénavant à 23 dollars. 

Beaucoup tentent d'accuser le coup différemment : modifier les menus, accepter l'augmentation des nouveaux coûts, moins investir dans la main d'oeuvre, remplacer les produits frais par d'autres... Néanmoins, la plupart des répondants ont souligné l'importance de vouloir maintenir un niveau de qualité optimal dans les établissements, conserver des ingrédients frais et locaux. D'après les résultats de l'étude : "La plupart (des restaurateurs, ndlr) choisiraient une combinaison d'absorption partielle des coûts alimentaires plus élevés
et augmenter les prix des menus, plutôt que de faire exclusivement l'un ou l'autre. Pour environ un tiers des restaurants, ils supprimeraient des articles de leurs menus ou chercheraient des ingrédients à moindre coût.

HB

Article précédent Article suivant

Dans la même thématique