Fruits et légumes : vers la fin du suremballage

arrow
Article précédent
Article suivant
arrow
arrow
Article précédent
Article suivant
arrow

Beaucoup de choses ont changé depuis le 1er janvier, la France doit drastiquement réduire son gaspillage, éradiquer le plastique et revaloriser ses invendus.

Depuis le 1er janvier 2022, les fruits et légumes ne devront plus être vendus sous-vide ou emballé dans du plastique. Il s'agit évidemment de la mise en application de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire en ce début d'année. Certes, il faudra un certain temps pour que ces nouvelles mesures s'uniformisent. Pour rappel, cette loi avait été votée en 2019 à la fin de l'année et concerne (pour les fruits et légumes) ceux qui pèsent moins de 1,5 kg. Pour les autres, il y aura une petite tolérance, notamment pour les fruits rouges qui ne tarderont pas à arriver. Pour rappel, l'objectif de cette mesure est d'en finir totalement avec l'utilisation du plastique à usage unique d'ici à 2040. 

Cependant, un temps d'adaptation sera mis à disposition des industriels qui doivent dégager des solutions alternatives à ce suremballage. De fait, certains aliments pourront encore être emballés dans du plastique d'ici à 2026. On peut compter parmi eux le raisin, les pêches, les abricots ou encore les fraises, d'ici à 2023. Les asperges, les cerises, également délicates, pourront encore être proposées entourées de plastique, d'ici à 2024. Les producteurs, maraîchers, quant à eux, doivent également s'empresser de choisir de nouveaux modes d'emballages, des alternatives qui peuvent s'avérer coûteuses en logistique et matériel.

arrow
Article précédent
Article suivant
arrow

Dans la même thématique