Washington investit 3 milliards de dollars dans l'agriculture

Article précédent Article suivant Article précédent Article suivant

L'USDA (United States Dept of Agriculture) a annoncé fin septembre un plan massif de redressement destiné à l'agriculture américaine, largement fragilisée ces derniers mois. 

Le 29 septembre 2021, le site de l'USDA fait une mise à jour majeure. Tom Vilsack, secrétaire à l'Agriculture américaine a annoncé un plan de redressement complet pour relever les défis majeurs que doit affronter le pays. L'agriculture américaine a été mise à rude épreuve, enchaînant sécheresse et intempéries, la santé animale a été également chaotique et le marché agricole à été perturbé.

Tom Vilsack sur le site gouvernemental de l'USDA : « La pandémie de coronavirus a eu un impact sur toutes les étapes de notre chaîne d'approvisionnement alimentaire, de la production de produits de base à la transformation et à la livraison. Les agriculteurs, les éleveurs et les propriétaires forestiers subissent de plus en plus les impacts du changement climatique, car les tempêtes violentes, les inondations, les sécheresses et les incendies de forêt endommagent leurs opérations et affectent leurs moyens de subsistance. Nous savons que ces défis se poursuivront en 2022, et d'autres pourraient émerger. Grâce à cet ensemble complet d'investissements, l'USDA prendra des mesures pour empêcher la propagation de la peste porcine africaine, aider les producteurs aux prises avec la sécheresse et les perturbations du marché, et aider les professionnels de la nutrition scolaire à obtenir des aliments nutritifs pour les élèves.»

Un système alimentaire plus local et résilient

Depuis l'élection de Joe Biden, l'USDA a mis l'accent sur l'importance du local. Le système alimentaire américain est vaste et complexe, cependant le contexte actuel a mis en exergue la nécessité de mettre en valeur les productions locales et régionales. Le marché semble vouloir s'ajuster au mieux à tous les producteurs afin de maintenir l'accès à des aliments sains et nutritifs pour toutes les communautés et créer de nouvelles sources de revenus pour les agriculteurs et les régions rurales notamment. De nouvelles pratiques qui seraient au programme du grand plan annoncé par l'USDA. Voici les calculs prévus.

500 millions de dollars seront destinés à la gestion de l'eau et le soutien à la reprise suites aux sécheresses qui se sont enchaînées sur le territoire nord-américain. Peu de précipitations, des sécheresses records et des pâturages asséchés, le préjudice est lourd pour beaucoup d'agriculteurs. Ces fonds seront destinés à ajuster ces situations de crises qui trouvent leur source avant tout dans la gestion de redistribution de l'eau.

Jusqu'à 500 millions de dollars seront destinés à la prévention et le frein à la propagation de la peste porcine africaine. 

Jusqu'à 500 millions de dollars pour soulager les perturbation du marché agricole : transports, coûts des matériaux, obstacles à courts terme liés à la commercialisation de produits agricoles. 

Et enfin jusqu'à 1,5 milliards de dollars seront destinés à aider les écoles à anticiper les perturbations de la chaîne d'approvisionnement. C'est un chantier important que souhaite amorcer l'USDA, aider les professionnels de la nutrition à l'école de pouvoir anticiper, préparer et programmer des repas plus sain  dans les écoles et maintenir durablement ces accès qui ont été largement perturbés durant les heures les plus sombres de la pandémie. 

La nutrition, les engagements environnementaux et une agriculture plus propre sont des chapitres importants de l'administration Biden et doivent s'inscrire dans un agenda serré concernant la reprise. Ces investissements vont également de pair avec une série de consultation et de partenariats pour "une agriculture et une foresterie intelligentes face au changement climatique". Cet effort devra notamment passer la consultation et une coordination auprès des gouvernements étatiques, locaux et tribaux. 

Article précédent Article suivant

Dans la même thématique