Sirha Omnivore aura l'accent italien en 2023

arrow
Article précédent
Article suivant
arrow
arrow
Article précédent
Article suivant
arrow

Pour son édition 2023 à Paris, en septembre, Sirha Omnivore mettra l’Italie à l’honneur.

De grand matin, ce samedi, au Sirha Forum du Sirha Lyon, Sirhafood et ICE, l’agence italienne pour le commerce extérieur, avaient de grandes nouvelles à annoncer. Luigi Ferrelli, directeur d’ICE Agence de Paris, et Luc Dubanchet, directeur de Sirha Lyon et fondateur d’Omnivore, lançaient de concert : « On est très fiers de ce partenariat. » Entre l’Italie, pays à l’honneur au Sirha Omnivore de septembre, et Omnivore, c’est une autre page de l’histoire de ce mouvement devenu événement majeur de la gastronomie, qui va s’écrire en 2023. Luc Dubanchet l’a rappelé : « Il y a vingt ans, quand j’ai créé Omnivore, j’ai eu une véritable révélation en Italie, où j’ai pu constater le lien fort, le rapport très étroit entre une terre et une politique, le maintien de la culture agricole avec l’aide des chefs… Cela a été un levier intellectuel majeur pour moi. »

Luigi Ferrelli, lui, attend cette année avec d'autant plus d'excitation en dévoilant les étapes du voyage culinaire qu’ICE, l’agence italienne pour le commerce extérieur, a commencé ce samedi au Sirha Lyon, où les Transalpins occupent le plus imposant des pavillons internationaux avec pas moins de 133 sociétés italiennes présentes. Ce qui fait de l’Italie le pays le plus représenté parmi la quarantaine de nations accueillies à Lyon, que ce soit du point de vue exposants ou visiteurs. 

L'Italie à Sirha Lyon 2023. © Alex Gallosi

En conduite accompagnée, ICE fera une sorte de Giro gastronomique au pays du Tour de France, en mettant en lumière la richesse des diversités régionales italiennes. Au moyen de pop up diners, associant des pointures transalpines à la crème des chefs français. Prochain rendez-vous : en mars à Strasbourg, pour faire découvrir le Frioul et la Vénétie, régions à grands blancs, notamment. En avril, la caravane s’arrêtera à Marseille pour y inclure la Campanie et occasionner sans doute de grands débats autour de la pizza napolitaine. En mai, il faudra être à Nantes pour se familiariser avec la Ligurie. En juin, à l’occasion de la seconde édition d’Omnivore Nord au Touquet, le Nord accueillera le Sud, en l’occurrence la Sicile. Et en septembre, pour Sirha Omnivore Paris, le Latium s’impose, pour un nouveau jumelage gastronomique entre les deux capitales, Rome et Paris. Effet bonus : au festival, un Foodbook spécial rendra compte du voyage inverse qu’Omnivore fera en Italie tout au long de l’année, à la (re)découverte des vingt régions italiennes et de leurs « pépites gourmandes », dixit Luigi Ferrelli.

Audrey Vacher 
 

arrow
Article précédent
Article suivant
arrow

Dans la même thématique