LE COMPTOIR #6 : DERNIER TOUR DE PISTE

Article précédent Article suivant Article précédent Article suivant

Le dernier jour du Sirha a été inauguré par l'arrivée du Président de la République Emmanuel Macron. Un dialogue avec les acteurs des métiers de bouche a amorcé sa visite. 

Dernier jour et clôture prestigieuse pour le Sirha et son cru 2021. C'est au coeur de la Place des Lumières à Eurexpo qu'Emmanuel Macron s'est installé au début de sa visite au Sirha. Au sein de l'exposition sur Sirha Hub, Chef Révolution(s), il s'est entretenu avec différentes personnalités des métiers de bouche. Parmi eux, on a pu retrouver Romain Vidal, gérant du restaurant « le Sully », Pauline Breans, apprentie en première année de Brevet technique des métiers – pâtisserie, ou encore Véronique Langlais, bouchère de la maison Meissonier. Tour à tour, le Président a été interrogé sur ses intentions concernant les différents secteurs d'activités, tous en mutation depuis la pandémie.

CLAP DE FIN

Après avoir rendu hommage aux différents secteurs des métiers de bouche et de leur investissement pour la profession de la restauration  : "Ce sont des métiers de sens, je suis frappé comme la jeunesse cherche du sens" et soutenu par Guillaume Gomez, le Président a renouvelé sa confiance dans l’esprit entrepreneurial des restaurateurs de demain "Cette année la gastronomie sera engagée mais aussi gourmande". Par la suite, une annonce forte a été faite, les pourboires payés par CB seront défiscalisés dans les restaurants, une mesure qui a été bien accueillie par les acteurs du secteur. Le secteur bouge, évolue, se digitalise en masse et le Président a encouragé cette mutation, garante d'attractivité. En effet, le métier de restaurateur souffre depuis quelques mois d'un essoufflement, notamment le service en salle. Beaucoup ont déserté ces métiers depuis la pandémie et les gérants d'établissements cherchent de la main d'oeuvre. L'heure est à la reconquête d'un métier.

La visite du Président a été perçue comme un signe fort auprès de la profession, après des mois d'arrêts et de ralentissements. Après avoir salué les exposants, échangé auprès visiteurs,  l’itinéraire présidentiel s’est achevé près du Village des Chefs où le Chef de l’Etat a foulé pour la première fois la scène des Concours où s'est déroulée la finale des Bocuse d’Or, une première pour un président en immersion dans l’écosystème Sirha.

UNE CONFIRMATION DE REPRISE AU SIRHA

Le Sirha a fermé ses portes lundi soir, au bout de cinq jours riches, intenses en rencontres et retrouvailles. Les exposants sont venus en nombre, le visitorat a quant à lui répondu présent et la tenue du salon a pu se faire grâce à l'enthousiasme de tout un écosystème, favorable à la croissance. En tout, 150 000 professionnels déterminés ont sillonné les allées du salon. Le Sirha 2021, c'est également 350 innovations qui ont été présentées au public, plus de 60 concours, animations et autres masterclass repères d'itinéraire des visiteurs. 

Résultats du Bocuse d'Or

  • 1ère place : France
  • 2ème place : Danemark
  • 3ème place : Norvège

C'est tout l'écosystème hôtellerie restauration qui se relève et qui a pu vivre ses moments les plus éclatants grâce à la victoire de la France au Bocuse d'Or, suivie par le Danemark et la Norvège. C'est huit années après la dernière victoire de la France au concours que le Bocuse d'Or reste une nouvelle fois chez lui, à Lyon, grâce à Davy Tissot et le travail acharné de son équipe. Pour redécouvrir le travail et les coulisses de l'élaboration des plats présentés, le chef a mis en ligne chaque étape du précieux entraînement et les visuels finaux. Une première digitale dans l'histoire du Bocuse d'Or. 

Le Sirha a dorénavant fermé ses portes aux visiteurs et exposants, un cru prometteur qui a également baptisé la reprise événementielle, animée d'un nouveau souffle. 

Article précédent Article suivant

Dans la même thématique