Chefs, boulangers... tous solidaires des Ukrainiens

arrow
Article précédent
Article suivant
arrow
arrow
Article précédent
Article suivant
arrow

Les initiatives solidaires pour les Ukrainiens se multiplient en France et ailleurs. Du post Instagram aux recettes en passant par les collectes, tour d'horizon. 

#CookforUkraine 

Depuis que les réseaux sociaux accaparent nos vies, ils peuvent aussi empoigner les crises à bras le corps et diffuser largement des vagues de soutien. Le conflit en Ukraine a lui aussi inspiré des hashtags pour faire rayonner sa culture, mise à l'arrêt depuis maintenant des jours. Nous avons pu voir #StandWithUkraine puis #CookforUkraine qui dit tout, il rassemble celles et ceux qui se sont attelés à reproduire des recettes de cuisine typiques du pays, des chefs reconnus aux cuisiniers plus discrets. Vareniki, pashka, borscht... Les plats rayonnent dorénavant sur la toile et pour certains, sont même envoyés sur place.
 
Derrière ce hashtag, des chefs influents qui ont utilisé leur célébrité pour lancer une collecte directement déposée à la frontière ukrainienne. Derrière l'ouvrage principal, le chef José Andrés qui a déjà levé plus de 80 000 dollars pour subvenir aux besoins alimentaires des Ukrainiens assaillis par les bombes russes, notamment via la World Central Kitchen, fondée par le chef lui-même. Pour participer à cette collecte, deux options : simplement partager sur son Instagram une recette ukrainienne, ou choisir de verser directement des bénéfices via Cook For Ukraine Just Giving en organisant votre propre collecte ou vente de biscuits ou plats. Les bénéfices sont alors reversés à l'Unicef. 
 

Le gâteau de Clémence Gommy 

 

 

À la tête de son propre restaurant, Gomi, Clémence Gommy et son équipe ont imaginé un gâteau bien gourmand, qui peut convaincre le chaland de participer à la cause. Pour 4 euros, on peut s'offrir : « un gâteau gourmand aux pommes, avec un crumble à la cannelle et sur lequel on a rajouté notre caramel au beurre salé maison, de la fleur de sel et des noisettes torréfiées» La cheffe parisienne précise : « Il est en vente dès demain (le 3/03)  au restaurant et je veux qu’il soit sold out tous les jours ! Cela nous permettrait de rassembler par semaine presque 150 €, et on pourrait d’ici la fin du mois envoyer 600 € à une asso. Alors oui, c’est pas grand-chose mais on fait avec ce qu’on a, et à notre échelle… » Vous le trouverez au 3 rue de Mulhouse dans le 2e arrondissement de Paris. 
 

Relais Desserts

L'association qui porte haut les couleurs de la pâtisserie gastronomique s'engage elle aussi en ce mois de mars pour lever des fonds. Du 18 au 20 mars, Relais Desserts proposera une vente de macarons, dont les bénéfices seront reversés à La Croix Rouge. Pour connaître la liste des établissements participant au #JourduMacaron, rendez-vous directement sur le site Relais Desserts ou sur le site de la Croix Rouge Française.  
 

Stéphane Ravacley

Le très engagé boulanger de la Huche à Pain, à Briançon, a fait parler de lui ces derniers jours. A la tête d'un convoi en direction de l'Ukraine, Stéphane Ravacley a assuré, en équipe, l'approvisionnement d'un confrère ukrainien qui avait ouvert sa boulangerie il y a seulement deux ans. Rien n'a été fait au hasard, communication massive, lives Facebook, messages tous azimuts, service de sécurité du convoi, Stéphane Ravacley a assuré son convoi vers l'Ukraine avec détermination. Dans les camions, des denrées destinées à la boulangerie, cependant une collecte globale a été faite, vêtements chauds, hygiène, équipements divers... Les dix camions du convoi a quitté Besançon le 6 mars pour arriver deux jours plus tard à Przeworsk en Pologne, où les bénévoles ont également pris le relais.
 

Bread for Ukraine

 

 

Toujours les boulangers, amateurs ou passionnés chevronnés, mettent leurs fournées à profit, destination l'Ukraine directement ou dont les fonds sont directement reversés à des associations. Encore une fois, les hashtags #BreadForUkraine et #BakeForUkraine fédèrent les boulangers qui souhaitent œuvrer grâce au sourdough ou des viennoiseries. Paola Velez, derrière l'initiative Bake for Ukraine, s'est également associée à la World Central Kitchen, Sunflower for Peace, Save the Children et enfin l'International Rescue Commitee. Paola Velez est également à l'initiative de Bakers Against Racism, créé en 2020. 
 

Hannah Benayoun
© Unsplash/Andrew Keymaster

arrow
Article précédent
Article suivant
arrow

Dans la même thématique