Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility Matka by Piotr Korzeń | Sirha Food
arrow
Article précédent

Le chef Piotr Korzeń a ouvert son restaurant polonais avec vue sur mère. Sa “matka” à lui, celle qui lui préparait les doudous de la cuisine domestique slave occidentale: bortsch, pierogi, golabki, babka… Des plats aux sonorités arrondies et aux saveurs réconfortantes comme une accolade familière par grand froid continental. Cet espoir de la cuisine né à Cracovie et formé en France par Thierry Marx, les interprète dans ce joli bout de bistrot parisien à poutres apparentes et poêle vintage: le chlodnik est plein de bonté, version réfrigérante de la soupe de betterave à l’aneth ; les pierogi gros comme des coussins d’allaitement sont farcis de pomme de terre et de crème surette ; et le sernik, cheesecake national, est mieux chapeauté que le général Poniatowski à la bataille de Leipzig (quoique de rhubarbe). Matka, c’est le consulat de bouche polonais Paris. 

Aïtor Alfonso