La révole nature, À voir sans modération

Le 07 May 2023

Sorti de l’underground, le vin nature, en sus d’être bon et sain, révèle un mode de production et de consommation respectueux de la nature et des hommes. Aline Geller voulait le montrer. Ça sort en salles mercredi. 

Sorti de l’underground, le vin nature, en sus d’être bon et sain, révèle un mode de production et de consommation respectueux de la nature et des hommes. Aline Geller voulait le montrer. Ça sort en salles mercredi. 

arrow
Article précédent
Article suivant
arrow

La fin des vendanges se fête traditionnellement autour d'un repas convivial, appelé selon les régions, cochelet, gerbaude, paulée... Chez les Bourguignons, dans le Beaujolais, c'est la r'vole (Michel Guignier, salutations). Le terme sied particulièrement au film documentaire d’Aline Geller, caviste (Cave de Belleville), présidente de Rillettes, société de production audiovisuelle spécialisée dans le reportage et le documentaire sur la gastronomie, l'œnologie et les métiers de bouche : Révole nature est une jolie fête à laquelle elle convie ce que le vin nature compte de costauds, pendant une heure et demie d’une buvabilité digne de cette révolution perpétuelle qu’est l’histoire du vin naturel en France depuis une grosse vingtaine d’années. 

Sa r’vole à elle commence à la Dive, le Valhalla ou la Mecque du vin vivant, aménagé dans les caves Ackerman à Saumur par l’infatigable Sylvie Augereau. C’est là que se joue le mercato du nature, point d’origine du projet documentaire de la réalisatrice. 
Ensuite, on se balade entre les rangs des poumons du nature que sont l’Anjou, l’Auvergne, le Jura, le Beaujolais… On écoute des vignerons, cavistes et restaurateurs (formidable Harry Lester de l’Auberge de Chassignolles et du Saint-Eutrope, Clermont-Ferrand) dans le récit à la première personne d’Aline Geller à la rencontre des stars (Maupertuis, Ganevat…), des cowboys (Jérôme Saurigny, Sylvère Trichard), des extrémistes (Pat Desplats), des punks (Vincent Marie), des paysans (Loreline Laborde), techniciens (Jérôme Balmet), artistes et virtuoses actuels du vin nature… Et c’est réussi. 

La vérité est dans l’amphore »
- Pat Desplats (Domaine des Griottes)

Avec pas mal de pédagogie et de très beaux témoignages (ça se voit et s’entend que les vignerons parlent à « l’une des leurs », ça détend tout), tous ceux qui prennent la parole arrivent avec plus ou moins de poésie à dessiner les contours de cet insaisissable qu’est le vin nature, on arrive à capter l’énergie qu’elle défend dans le verre, à comprendre la réflexion intellectuelle des uns et des autres, qui derrière leur cheval de labour, qui à genoux dans les vignes, à quatre pattes sur une amphore ou le nez dans des pipettes, qui devant ou derrière un comptoir…
À voir en salles, à partir du mercredi 10 mai. Sans modération.

Audrey Vacher

La Révole nature
D’Aline Geller, Rillettes Productions, 2022
Durée : 1 h 33
Sortie en salle : 10 mai 2023

 

Aller plus loin

Et si le sujet vous passionne, en termes de rendez-vous incontournables du nature, du 13 au 15 mai, à la Bellevilloise (Paris XX), Sous les pavés la vigne se pose là : 9e édition parisienne. Cerise sur le gâteau, le débat de cette année tombe pile poil, après le film d’Aline Geller : Le vin naturel est-il devenu (trop) mainstream ? Un échange qui pèse lourd, avec Queen Alice Feiring, journaliste et autrice américaine, référence du nature ; Sophie Nezet, caviste à Paris et Jean-Hugues Bretin, créateur de l'application Raisin.